Non aux appels nocturnes !

Non aux appels nocturnes !

Notre affaire se passe, une fois n’est pas coutume, du coté de nos amis chinois. Il s’agit d’un cas de harcèlement téléphonique si nuisible, mais si simple à mettre en place, qu’on se met à craindre que quelqu’un n’ait la même idée un beau jour sous nos latitudes.

 

Durant plusieurs mois, les cadres d’une modeste société spécialisée dans l’informatique se sont mis à être harcelés nuit et jour d’appels et de SMS pour le moins agressifs. Menaçants, insultants, aucun doute n’était permis quant à la nature belliqueuse de son (ou ses) auteur. Chaque jour, sur les coups de midi, les téléphones de ces pauvres employés se mirent à sonner toutes les 3 minutes jusque très tard dans la nuit. Au final, c’étaient de très nombreux appels nocturnes qui atterrissaient le lendemain matin sur l’écran du téléphone mobile de ces victimes.

 

Des appels nocturnes indésirables


Impossible de faire un signalement sur un numéro de téléphone inconnu précis, car les SMS et les appels indésirables reçus étaient dispensés par des numéros toujours différents. Dans ce cas-là, une réflexion vient naturellement à l’esprit : pourquoi ne pas couper le téléphone ? Tout simplement parce qu’on est en Chine, et qu’en Chine, on éteint jamais son téléphone portable par peur de devoir satisfaire, 24 heures sur 24, le client (« 万能的主 »).

Fort heureusement, le coupable de ces actes a été retrouvé bien rapidement. Ses agissements, sa manière fourbe de procéder et le contenu de ses messages ne laissaient planer aucun doute quant à la noirceur de ses intentions. Pour mettre à exécution un plan d’une perfidie qui n’a d’égale que la mauvaise moralité de son esprit souillé, le Monsieur était passé par l’outil informatique pour le détourner à des fins malhonnêtes. En effet, il n’avait pas vraiment apprécié les conditions de son licenciement.

homme-harceleur-appels-nocturnes

Par conséquent, il a décidé de passer à l’étape suivante : le harcèlement via un logiciel portant le doux nom de « Husini« . La traduction littérale de ce terme voudrait dire  » je te harcèlerai jusqu’à ta mort ». Datant de 2003, cette application se basait sur le principe de téléphonie IP, permettant à ces vils escrocs la diffusion de messages à caractère publicitaire ou censurés par le gouvernement chinois.

Fonctionnant de manière automatique, durant une période définie par son utilisateur, Husini devient l’arme ultime pour quiconque souhaiterait se vêtir des habits de honte d’un cyber-harceleur, quitte à passer des appels nocturnes indésirables. Le prix de cette machination diabolique ? entre 4€ et 62€, bien peu pour troubler le repos bien mérité de braves travailleurs chinois.

 

Un fléau difficile à endiguer


La Chine semble avoir fort à fait compte tenu de l’expansion critique de cette méthode de SPAM. Difficile, sinon impossible, d’identifier les auteurs, difficile de stopper le processus de diffusion sur son propre téléphone mobile … Dès lors, que faire ? Sombrer dans la dépression ? Les psychologues chinois conseillent à leurs compatriotes de ne tout simplement pas répondre aux appels non-identifiés de la part d’inconnus. La police s’occupe de l’affaire et a déjà déterminé l’épicentre géographique d’où sont passé ces appels. Mais une ville, c’est grand, et les utilisateurs de ce logiciel auraient très bien pu l’installer sur un PC à l’insu de leurs propriétaires…

mere-et-fille-appels-nocturnes

Patience et résignation, voilà les deux maître-mots pour faire face à ce type de menaces via appels nocturnes. Vous-même, si vous recevez un appel nocturne d’un numéro fixe ou portable inconnu, n’y répondez pas. Si c’est vraiment important, la personne laissera un message sur votre répondeur. Adoptez le geste « PAIT » (Prudence Annuaire Inverse Telecom) et rentrez le numéro recherché dans l’un de nos formulaires de contacts.

Gageons que les auteurs de ce type de crimes soient un jour attrapés par la police d’état pour croupir dans les geôles du gouvernement chinois et pourquoi pas finir salement exécutés sur la place publique.  Cela serait un signe fort démontrant, si il le faut, que nos amis chinois ne transigent pas avec les arnaques téléphoniques.

Résumé
Critique
Mickael Leclerc
Date de la critique
Nom de l\'article
Non aux appels nocturnes !
Note du critique
4
Share on Google+Tweet about this on TwitterShare on Facebook
Non aux appels nocturnes ! : dernière modification le 20 janvier 2015 par Mickaël Leclerc

Post a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


4 + 3 =